Nos lectures en cours

PAR Sandrine

Bientôt, sur Ça sent l’été, nos avis sur ces nouvelles lectures.

Game of Trones de Georges R. R. Martin :  Ludo, après avoir vu la série est en train de s’avaler les 4 beaux pavés. Vu comment il a l’air passionné, je ne pense pas me tromper en vous soufflant que si vous aimez la série vous aimerez les livres… Mais laissons Ludo vous raconter tout ça.

Il y a quelques jours aussi , j’ai reçu un joli colis de l’Éditeur.

Les livres auxquels je vais m’attaquer dès ce soir :

  • Tout autour des Halles quand finissait la nuit de Gérard Landrot

Synopsis : Mimine, une jeune femme drôle et gouailleuse, quitte la maison close dans laquelle elle a été placée pour devenir concierge au 62 rue Montorgueil à Paris. De sa loge, l’héroïne qui n’a pas la langue dans sa poche, dépeint son quotidien et celui des habitants de son immeuble durant la drôle de guerre et l’Occupation. Elle raconte aussi et surtout sa vie chahutée : de coups de chance en manipulations amoureuses, de son aventure avec un résistant aux petits actes de collaboration qu’elle commet. Mimine finira par grossir les rangs du cortège des femmes tondues à la libération.

  • Les successions de Mikaël Hirsch

Synopsis : Dans un bar de Tokyo, Pascal Klein attend le rendez-vous qui va faire basculer sa vie, l’aboutissement de mois de quête existentielle et d’enquête sur la spoliation des biens juifs. Parti à la recherche d’un tableau de Chagall ayant appartenu à sa famille, le héros voyagera à travers le temps et les lieux afin de trouver l’origine de la vocation picturale de son père et d’apaiser enfin sa frustration de n’être pas lui-même devenu artiste.

  • La cité interdite de François Gibault

Synopsis : A travers des textes courts et cruels, François Gibault se livre à son exercice favori, l’observation méticuleuse d’une humanité dans laquelle il ne se reconnaît pas. Une bonne dose d’ironie mâtinée d’autodérision, un soupçon de perversion et le style sec et précis de l’auteur, font de ce recueil un petit bijou d’humour noir.

Et après je pourrais enchaîner avec Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi, la suite de la valse lente des tortues de Katherine Pancol.

Je me languis de vous raconter tout ça !!